Partager

Votre processus de gestion crédit est-il bien rentable ?

Accorder du crédit à vos clients peut être un excellent moyen d'augmenter le montant de leurs achats et de construire une relation solide avec eux.

Mais si votre processus de gestion crédit est inadéquat, certains clients risquent de payer en retard ou de ne pas payer du tout, ce qui aura un impact négatif sur vos résultats.

Certains chefs d'entreprise ne sont pas pleinement conscients des conséquences de l'octroi de crédits à leurs clients, ou ne se rendent pas vraiment compte qu'ils le font aujourd'hui. Si vous livrez aujourd'hui des produits ou des services à vos clients et que vous leur envoyez ensuite une facture pour le paiement, vous accordez un crédit.

Si vos conditions de facturation stipulent autre chose que le paiement à la livraison, vous créez un risque, même minime, que vos clients ne paient pas. Par exemple, si vous offrez un délai de paiement de 30 jours sur une facture, cela équivaut à 30 jours de crédit. Si vous étendez ce délai de paiement à 45, 60 ou même 90 jours, le crédit ne fera que s'allonger et le risque d'un éventuel défaut de paiement augmentera également. Plus la période pendant laquelle votre client doit vous payer est longue, plus il y a de chances que quelque chose de négatif arrive à cette entreprise pendant cette période.

Pour certains clients, le risque de non-paiement est relativement faible et l'avantage d’accorder du crédit, très élevé. Mais même avec les clients qui vous paient intégralement et à temps depuis longtemps, il y a toujours un risque que la prochaine facture ne soit pas payée. Cela peut être dû à des facteurs externes indépendants de la volonté de votre client; peut-être l'un de ses clients n'a-t-il pas payé ou n'est-il pas en mesure d'obtenir un financement, ou encore des interventions politiques ont-elles créé un problème de trésorerie.

Contrôler le risque en appliquant une solide stratégie de gestion crédit.

Une bonne stratégie de gestion crédit comprend toujours cinq éléments clés:

    1. Évaluation de la solvabilité.

      Vous devez décider du niveau de risque que vous êtes prêt à accepter et adapter vos conditions en conséquence. Ensuite, il est conseillé de vérifier la solvabilité de votre client avant de lui accorder du crédit. Une mauvaise cote de crédit peut être le seul facteur décisif pour refuser le crédit et insister sur le paiement comptant à la livraison ou même décider de ne pas faire affaire avec eux. Si la solvabilité de votre acheteur répond à vos conditions préétablies, vous pouvez envisager d'établir un contrat, qui doit prévoir une période de sortie au cas où vous souhaiteriez mettre fin à vos activités.

    2. Monitoring

      Il est important que vous surveilliez constamment vos clients, car les circonstances peuvent changer sans prévenir. Lorsque vous accordez un crédit, l'une des choses que vous devez faire est de demander les détails financiers du client afin de pouvoir déterminer s'il remplit toujours vos conditions. Si ce n'est plus le cas, une bonne stratégie de gestion du crédit vous obligerait à cesser toute activité commerciale avec le client.

    3. Facturation

      Pour que les clients paient leurs factures rapidement, vous devez également émettre ces factures rapidement et réagir au non-paiement tout aussi rapidement. Cela permet d'accroître les attentes des clients et de réduire le nombre de jours d'arriérés de paiement. Il est également important que vos documents comptables soient à jour, afin que vous sachiez quels clients paient à temps et lesquels ne le font pas. Cela vous permet d'organiser le suivi approprié

    4. Gestion des clients

      Un système de gestion de la clientèle (CRM) adapté à votre entreprise peut vous aider à contrôler le moment des rappels de paiement et à gérer plus efficacement les autres communications avec les clients.

    5. L'atténuation des risques

      L'assurance-crédit contribue à réduire le risque de non-paiement en protégeant vos créances commerciales. Si les clients ne paient pas, l'assureur couvre jusqu'à 90 % du montant impayé, ce qui n'affecte pas votre trésorerie.

      L'assurance-crédit est le moyen le moins risqué de soutenir vos processus de gestion crédit. Il accroît votre confiance en vous et vous aide à faire preuve de diligence raisonnable et à évaluer les risques. Vous pouvez donc développer votre entreprise en ayant l'assurance que votre trésorerie ne sera pas interrompue, même si un client ne vous paie pas. Découvrez ici les avantages de l'assurance-crédit par rapport à l'auto-assurance.

Dans quelle mesure protégez-vous votre trésorerie ?

Notre liste de contrôle gratuite vous donnera un aperçu instantané des risques potentiels pour votre entreprise. Vous serez en mesure d'identifier les lacunes potentielles de votre processus de gestion crédit et de vous assurer que votre entreprise gère correctement les risques et les transactions en préservant votre trésorerie.

Téléchargez la check liste maintenant

Vous voulez voir comment nous pouvons affiner ensemble votre processus de gestion crédit?

Veuillez remplir ce formulaire

Patrick Van der Avert
Patrick Van der Avert

Manager Corporate Communications & Marketing